Logo pour impression Plante du moment

La plante du moment

bandeau plante moment

La vigne marronnier – Tetrastigma voinierianum

Cette grande plante grimpante de la famille des Vitacées, comme la vigne, est de plus en plus connue comme plante d’intérieur. Sa rapidité à pousser, son mode de vie et son milieu naturel s’associent à des curiosités végétales intrigantes..

Bandeau - Tetrastigma voinierianum © AdobeStock -  simona.jpg
ILLUSTRATION Tetrastigma voinierianum © David Scherberich.jpg

Alliance plante et insecte

Cette vigne tropicale, originaire du Viêt Nam & Laos, pousse en forêt chaude et humide, où elle s’aide de vrilles coriaces pour s’accrocher dans les arbres et se diriger vers la lumière. Elle sécrète une substance nutritive sucrée au niveau de ses grandes feuilles découpées, pour attirer des fourmis qui chasseront les insectes nuisibles à la plante.

La plus grosse fleur du monde

A Bornéo et Sumatra, la plus grosse fleur du monde, Rafflesia arnoldii, parasite les lianes de Tetrastigma. Ce parasite ne possède ni feuille, ni tige, ni racine mais se remarque par une fleur énorme mesurant jusqu’à 90cm de diamètre et pouvant peser 11 kg. Cette fleur sort directement de la tige du Tetrastigma parasité sans toutefois tuer son hôte.

Conseils de culture

La vigne marronnier peut se cultiver facilement en intérieur. Toutefois, vous devrez lui offrir un grand espace car la plante est volubile. Ses jeunes branches sont fragiles, il s’agira donc de les manipuler avec précaution. Les branches plus anciennes deviennent rapidement très lourdes. Leur support doit être adapté.

Offrez-lui un grand pot rempli d’un mélange de terre et de terreau bien drainant. Plantez-la au printemps et arrosez copieusement durant la période de croissance. Apportez-lui également de l’engrais toutes les 2 semaines pendant cette même période. Entre octobre et janvier, réduisez les arrosages et les apports d’engrais.

Vous pouvez semer votre vigne marronnier, la marcotter ou encore procéder à un bouturage de tige (pourvue de bourgeons). Enfermez alors la tige dans un sac plastique afin de maintenir une température suffisamment élevée. Si votre vigne se développe trop, rabattez-la. Vous pouvez également la rempoter avant la reprise de la belle saison, en février ou mars.

Elle n’apprécie pas le soleil direct et préfèrera la mi ombre. Elle ne supporte pas les températures inférieures à une dizaine de degrés. Quant à la rafflésie, à ce jour aucun jardin botanique n’est parvenu officiellement à la cultiver. Son mode de vie parasite rend sa physiologie trop complexe.

Plan_web - TETRASTIGMA-01.jpg
 

Archives