Logo pour impression Cyanus lugdunensis

Cyanus lugdunensis

bandeau plante moment

La centaurée de Lyon – Cyanus lugdunensis

La fleur des centaurées est fine et raffinée. Certaines espèces sont devenues communes dans les jardins pour leur qualité esthétique et leur facilité de culture. Mail il est une espèce qui ne répond pas à cette description, c’est une plante emblématique de notre région : la centaurée de Lyon.

BANDEAU - Cyanus lugdunensis.jpg
ILLUSTRATION - Cyanus lugdunensis.jpg

Endémique menacée

Cette petite Astéracée est endémique de l’est de la France, ce qui signifie qu’on ne la trouve que dans cette région. Elle est surtout présente dans les Monts d’Or lyonnais et la vallée du Garon (plateau lyonnais). Menacée, ses effectifs de population sont encore satisfaisants mais on ne la trouve que dans un rayon d’une dizaine de km² dans la Métropole de Lyon. Elle est également présente en petits effectifs dans l’Ain et le Jura.

Projet de recherche

La Métropole de Lyon et le Conservatoire de Botanique National du Massif Central ont récemment lancé un plan d’action pour favoriser la préservation de cette plante au nom emblématique. Ce projet se décline en 15 actions à mener afin d’améliorer sa connaissance et son suivi, sa gestion, sa protection, et mener des actions de sensibilisation et de communication.

Conseils de culture

La centaurée de Lyon n’est pas une plante de nos jardins contrairement à sa cousine, la centaurée des montagnes (Cyanus montanus). Nos conseils de culture s’appliqueront donc à cette dernière espèce.

Sa culture est réputée très simple. Plantez-la à l’automne ou au printemps dans une zone de votre jardin exposée au soleil ou à la mi-ombre. La terre doit être drainante. Dans le cas d’une terre trop riche en argile, vous pouvez ajouter du sable pour améliorer sa qualité. La centaurée des montagnes est sensible aux périodes de sécheresse trop marquée. Préférez-lui un terrain capable de rester frais pendant les fortes chaleurs ou soyez attentifs aux arrosages.

Elle est sensible à l’oïdium. Afin de la préserver de cette maladie, coupez les fleurs fanées et rabattez votre plantes après la floraison. Tous les 3 ans, divisez votre pied quand l’automne arrive. En effet, le centre de la plante se dégarnit avec le temps et la floraison est moins importante. Pour cela, déterrez votre plan vieillissant en prenant soin de planter votre bêche au large (à 20 cm du plan). Divisez la motte en deux d’un coup de bêche. Peaufinez le travail à l’aide d’un couteau. Profitez-en pour éliminer les éventuelles adventices (mauvaises herbes) à la racine. Ensuite replantez vos 2 plantes comme indiqué précédemment.

Plan_web - CYANUS LUGDUNENSIS-01.jpg
 

Archives

 

 

Dernière modification : 27/05/2021 13:47