Logo pour impression Rosa foetida

Rosa foetida

bandeau plante moment

Le rosier fétide – Rosa foetida

Rose, rouge, violette, orange ou jaune, la reine des fleurs en voit de toutes les couleurs. Mais il n’a pas toujours été simple d’apprivoiser la coloration de ses pétales. Les horticulteurs ont travaillé pendant des siècles pour maitriser ces couleurs dans leurs créations. L’une de ces nuances résiste encore aux créateurs.

BANDEAU - Rosa foetida.jpg
Illustration Rosa foetida.jpg

Le jaune et les roses

Dans leur constante recherche de nouveauté, les horticulteurs ont souhaité créer des variétés de roses jaunes. Mais cette couleur est peu fréquente chez les roses sauvages. Ainsi le rosier fétide est très important dans l’histoire de la domestication de la reine des fleurs car il est à l’origine de la couleur jaune chez de nombreux hybrides modernes, descendants de la variété ‘Soleil d’Or’, créé en 1898 à Lyon par Pernet-Ducher.

Une rose bleue ?

Certains horticulteurs ont tenté de créer une rose bleue. Mais aucun pigment bleu n’est produit chez les roses. Il a donc fallu avoir recours aux OGM pour créer une plante capable de produire de la delphinidine (pigment bleu) dans les pétales. Hélas les plantes ont continué de produire du rouge et les roses obtenues étaient violettes… La rose bleue fut un échec commercial. Si vous croisez la route d’une telle fleur, il s’agira alors d’une rose blanche, coupée puis colorée dans de l’eau bleue.

Conseils de culture

Rosa foetida est un rosier botanique. Cela signifie qu’on peut le trouver à l’état sauvage. Ce n’est pas une création de l’Homme. Il est originaire des régions du Caucase. Il est cultivé depuis le 16ème siècle en Europe.

Il apprécie une exposition ensoleillée voire mi ombragée et un sol drainant. Il peut s’accommoder d’une terre plutôt pauvre et se montre résistant au froid, à la sécheresse et à la chaleur quand il est bien enraciné. Profitez de la fraicheur automnale pour le planter et le laisser s’installer durant son premier hiver. Vous pourrez facilement le multiplier par marcottage. Laissez une branche toucher le sol et elle produira des racines. Vous pourrez séparer ce nouveau plant de la plante mère au printemps suivant.

Rosa foetida fleurit sur le vieux bois. Juste après la floraison (juin), taillez votre rosier. Les nouvelles pousses assureront la forme et la floraison de l’année suivante. Vous pouvez également le tailler pour le modeler et limiter sa croissance. Au bout de quelques années, supprimez les banches les plus anciennes à leur base afin de rajeunir votre arbuste.

Ce rosier est sensible à la maladie de la tâche noire engendrée à partir du mois de mai / juin par Marsonina rosae. Ce champignon s’attaque d’abord aux feuilles et peut envahir les tiges et les bourgeons s’il est bien installé. Ramassez les feuilles tombées au sol. Détruisez les et ne les jetez pas au compost. En automne, traitez avec de la bouillie bordelaise. Vous pouvez également traiter en préventif, toutes les 3 semaines, avec une décoction de prêle ou de purin d’ortie. Surveillez de près vos rosiers car la maladie se développe très rapidement.

Plan_web - CYANUS LUGDUNENSIS-01.jpg
 

Archives

 

 

Dernière modification : 17/06/2021 14:15