Logo pour impression Les floraisons exceptionnelles au Jardin botanique de Lyon

Dracontium pittieri

bandeau

Dracontium pittieri

Une floraison exceptionnelle et rare a eu lieu ce début d'année 2014 dans les serres tropicales du Jardin botanique de Lyon. Pour la première fois en France, et seulement la deuxième fois en Europe, le Dracontium pittieri nous a fait la grande joie de développer une spathe de plus de 50cm de haut !

A l’heure actuelle on connaît 23 espèces de Dracontium, toutes originaires d’Amérique tropicale. Sa floraison récompense le travail et le soin apportés aux collections par les jardiniers botanistes tout au long de l’année.

  • Origine géographique

Cette plante originaire et endémique du versant Pacifique du Costa Rica a été introduite dans notre collection nationale d’aracées (araceae) en 2011. La faculté de botanique de Vienne (Autriche) (Fakultät für Lebenswissenschaften, Wien) avait alors fait don d’un tubercule. Selon le BGCI (Botanic Gardens Conservation International) il n’existe en culture que dans trois autres jardins botaniques au monde. Celui de Vienne a également connu une floraison médiatisée en 2012.

  • Description

Dracontium pittieri est une plante de la famille des aracées (araceae) qui produit, à partir d'un tubercule de 14-20 cm de diamètre, une feuille solitaire atteignant 2 à 4 m de haut et divisée en nombreuses folioles. Le pétiole plus ou moins zébré est souvent comparé à l'apparence de certains serpents. L'inflorescence qui émet une odeur fétide est composée d'un pédoncule de 1m50 à 2m50 et d'une spathe pourpre-marron de 30 à 50 cm, le tout un peu comparable à un arum géant. En général, la pousse de la feuille et la floraison n'ont pas lieu au même moment.