Logo pour impression Hedera helix

Hedera helix

bandeau plante moment

Le lierre : Hedera helix

Beaucoup d’idées fausses circulent sur le lierre. Parasite assoiffé de sève, il serait capable de tuer des arbres. Cette mauvaise réputation n’a pas toujours été, de nombreuses civilisations tenaient cette plante en haute estime.

BANDEAU - Hedera helix
ILLUSTRATION - Hedera helix

Parasite néfaste ?
De nombreuses études montrent que le lierre n’est pas un parasite. Cette liane se contente de pousser sur son support. Un lierre bien développé sur un vieil arbre permet même de le soutenir. Son feuillage persistant constitue un bon refuge à de nombreux animaux, en toute saison. Sa floraison automnale et sa fructification hivernale offrent le couvert aux abeilles puis aux oiseaux en des temps où la nourriture vient à manquer.

Plante symbole
Dans beaucoup de civilisations, le lierre est une plante hautement symbolique. Les Egyptiens s’inspirèrent de sa longévité (jusqu’à 400 ans) pour en faire un symbole de l’éternité et de l’immortalité. La persistance de son feuillage a fait de lui l’emblème de la jeunesse éternel chez les Grecs, et les romains l’ont consacré à Bacchus, dieu de la vigne et des buveurs. Le lierre les protégeait de l’ébriété : plante grimpante, elle pouvait conforter une démarche trop titubante…

En savoir +
Longtemps considéré comme une « mauvaise herbe », et même un parasite, le lierre était arraché de ses supports par les jardiniers. Ce temps est révolu. Afin de favoriser la biodiversité, laissez pousser un pied de lierre dans votre jardin. Il apprécie autant la lumière que l’ombre et pousse dans les sols calcaires, frais, mais non gorgés d’eau. Sa culture est facile, mais il faudra être un peu patient car sa croissance est lente.

À l’ombre et sans support, le lierre reste au sol et devient rampant. Ses feuilles présentent alors 3 ou 5 lobes. Ses tiges fines s’enracinent tout au long de leur progression et le lierre devient alors un parfait couvre sol.

Si le lierre trouve un support il grimpera alors vers la lumière et changera son métabolisme. Les tiges se renforceront et pourront former, au fil du temps, de véritables troncs. Les racines se transformeront en crampons et lui permettront de se fixer sur le support. Lorsque que le lierre rencontrera la lumière, sa progression ralentira, ses feuilles perdront leurs lobes et deviendront rondes et denses. C’est à ce stade qu’il pourra alors fleurir puis fructifier, pour le plus grand bonheur de la faune locale. Si votre lierre pousse sur un arbre, évitez toutefois que les rameaux ne s’avancent trop sur les branches et taillez les à l’automne.

Plan_web
 

Archives

 

 

Dernière modification : 06/11/2017 16:42