Logo pour impression Dahlia imperialis

Dahlia imperialis

bandeau plante moment

Le dahlia en arbre : Dahlia imperialis

Connus depuis des siècles, les dahlias sont devenus des stars du jardin au XIXe siècle. Le Dahlia imperialis est une espèce au-delà des normes. Malgré sa culture difficile, il est apprécié pour le gigantisme de ses tiges et de ses fleurs.

Bandeau Dahlia imperialis
Illustration Dahlia imperialis

Un genre populaire
Les aztèques utilisaient déjà les dahlias pour l’alimentation du bétail et à des fins ornementales. À partir de 1570, les européens s’intéressent à ces plantes pour leurs qualités alimentaires, mais il faut attendre la fin du XVIIIe siècle pour que cette reine des jardins essaime dans toute l’Europe comme plante ornementale. Simples à cultiver et généreux de par leur floraison, les dahlias comptent parmi les plantes les plus hybridées. Au siècle dernier, 50 000 cultivars ont été créés. Pourtant, dans la nature, on ne compte qu’une trentaine d’espèces différentes.

Un dahlia exubérant
Une de ces espèces se démarque par ses dimensions hors normes. Il s’agit du Dahlia imperialis, capable de grimper à 6 m de haut. Ses fleurs simples, rose pâles, peuvent mesurer jusqu’à 20 cm de diamètre. Ses feuilles disparaissent sur la partie basse de la plante et laissent apparaître les nœuds et entre-nœuds de la tige. Pour cette raison, la plante est également nommée dahlia bambou. Rustique jusqu’à -5°C, il est difficile de la faire fleurir dehors sous le climat lyonnais. En effet, la floraison intervient toujours à la fin de l’automne.

Conseils de culture
Le Dahlia imperialis n’est pas aussi simple à cultiver que ses cousins hybrides. Il aime une terre chaude, riche, humide et bien drainée. Arrosez le régulièrement, toutefois, méfiez-vous d’un excès d’eau, cette plante a les racines sensibles au pourrissement.

Il apprécie le soleil et n’aime pas être trop à l’étroit. Plantez donc les pieds en les espaçant d’environ 1 m. La plantation se fait lorsque les gelées sont un lointain souvenir (avril ou mai), dans un mélange de terreau pour plantes fleuries et de terre de jardin. Choisissez un lieu protégé du vent afin d’éviter que les tiges ne se cassent. Rapidement vous tuteurerez vos dahlias. Lorsqu’une tige est complètement fanée, coupez-la au plus court.

En hiver, selon le climat de votre région, vous pourrez vous contenter de pailler ce dahlia ou vous pourrez rentrer les tubercules dans un endroit frais, sec et à l’abri de la lumière. La limite de rusticité de la plante est de -5°C. L’opération a lieu après la floraison et / ou avant que les températures ne soient descendues sous les -5°C. Arrachez les tubercules, mais contrairement aux autres dahlias, ne les nettoyez pas. Laissez de la terre autour et placez-les dans un pot pour éviter qu’ils ne sèchent trop.

Pour multiplier votre dahlia, vous pouvez semer les graines si vous avez pu en récolter ou simplement diviser les tubercules. Le semis se fait en terrine, au mois de mars. Vous repiquerez ensuite au mois d’avril et mettrez en pleine terre au mois de mai. Si vous préférez diviser le tubercule, faites cette opération au printemps, avant de planter vos dahlias.

Plan_web Dahlia imperialis
 

Archives

 

 

Dernière modification : 08/01/2018 12:33