Logo pour impression Ecballium elaterium

Ecballium elaterium

bandeau plante moment

Ecballium elaterium : Le cornichon d'âne

Avec la bryone, le cornichon d’âne est l‘une des rares cucurbitacées originaire d’Europe. Comme sa cousine, il est connu pour sa toxicité mais l’Ecballium se distingue surtout par la façon dont il dissémine ses graines…

Bandeau Ecballium elaterium
ILLUSTRATION - ecballium_elaterium

Fruit explosif
Arrivé à maturité, le fruit de l’Ecballium se détache violemment de son pédoncule et expulse à plusieurs mètres le gel qu’il contient. Il emporte avec lui la quarantaine de graines protégées dans le fruit. Un simple contact suffit pour déclencher une explosion suffisamment brutale pour causer une blessure aux yeux si une tête se trouve sur le chemin des graines.

Toxique ou médicinale ?
Connue depuis l’Antiquité, les premières références à cette plante remontent à Pline l’Ancien. Il décrivit ses propriétés purgatives énergiques. Le suc du fruit était utilisé dans le traitement de plusieurs pathologies mais le risque mortel dû à un mauvais dosage a classé cette plante comme dangereuse. Des chercheurs étudient maintenant certaines molécules et leurs effets sur les cancers.

En savoir +
Le concombre d’âne est une plante rudérale du pourtour méditerranéen. Elle pousse dans les décombres et sur les bords des chemins. On la connait sous de nombreuses dénominations : concombre d'âne, cornichon sauteur, concombre du diable, concombre explosif, concombre sauvage, ou ecbalie. Vous le retrouverez souvent nommé momordique. Pourtant ce nom est emprunté à une autre plante de la même famille, Momordica charantia, une cucurbitacée originaire d’Asie utilisée en cuisine et médecine traditionnelle. Appréciée pour son amertume, les Belges l’ont même utilisée pour brasser de la bière, en remplacement du houblon.

Le nom scientifique Ecballium elaterium est formé du nom de genre, issu du grec, Ekballô qui signifie « lancé dehors ». Ce nom reflète bien le mode de dispersion des graines. Le nom d’espèce, elaterium, était le nom latin et grec du médicament préparé à partir du suc contenu dans le fruit. Ce purgatif extrêmement puissant était aussi utilisé comme diurétique et hypotenseur. Mais son usage médical était très dangereux. Une posologie trop importante peut provoquer des troubles intestinaux et nerveux pouvant conduire à la mort. Cette toxicité est due à la présence de cucurbitacines. La cucurbitacine E (élatérine) est responsable de la fonction purgative décrite précédemment. Mais cette plante contient plusieurs autres types de cucurbitacines de plus en plus étudiées par les scientifiques pour leur potentiel pharmacologique.

Si vous souhaitez observer l’explosion du fruit du cornichon d’âne, vous pouvez regarder cette vidéo de la BBC(en anglais) et en apprendre plus (à partir de 2 minutes depuis le début de la vidéo, durée 2 minutes 40).

Plan_web - Ecballium elaterium
 

Archives

 

 

Dernière modification : 08/09/2017 10:22