Logo pour impression Gestion des collections

Gestion des collections

Slider gestion des collections.jpg

La multiplication des plantes

multiplication

4 axes de travail

  • La culture des plantes annuelles à destination de l'Ecole de Botanique : Chaque année, en avril, 800 taxons sont semés à partir de graines récoltées dans ce secteur. La culture s'effectue sur banquette avec chaleur de fond en serre de culture. La mise en place de ces annuelles s'effectue jusqu'en début d'été.
  • La culture de plantes vivaces : Ce sont des plantes bulbeuses, herbacées ou ligneuses, cultivées à partir des graines choisies sur les différents Index Seminum des jardins botaniques avec lesquels nous correspondons. C'est notre source principale d'enrichissement de nos collections. La multiplication par bouturage, division de touffes ou semis de plantes vivaces herbacées ou ligneuses en voie de dépérissement dans les différents secteurs nous permet d'assurer la pérennisation des espèces en collections. La culture s'effectue dans des bâches sous chassis vitrés.
  • Les plantes en réserve et la collection : Nous gardons certaines plantes en réserve à destination de tous les secteurs du jardin. Par ailleurs, nous conservons une collection de plantes bulbeuses en bâche sous chassis vitrés, que nous présentons dans la serre florale au fur et à mesure des floraisons.
  • La rocaille de "Tuf" : Cette rocaille permet l'expérimentation et la culture de plantes saxicoles avant leur implantation au Jardin alpin.
 

La lutte intégrée

lutte biologique

2 modes d'action pour plus d'efficacité

La lutte intégrée applique deux modes de gestion en parallèle, qui sont antagonistes mais complémentaires :

  • Un mode biologique qui se traduit par des lâchers réguliers de prédateurs (les auxiliaires). Avant les premiers lâchers, le piégeage est indispensable afin de cibler les parasites, mais également pour estimer l'ampleur de l'infestation. Ces pièges apparaissent sous la forme de panneaux englués sur les deux faces, de couleur différente en fonction du parasite recherché.
  • Un mode chimique, complémentaire du mode biologique. Il consiste en des traitements ponctuels, raisonnés, avec des produits adaptés, de toxicité très faible, protégeant la faune auxiliaire. Ces traitements ont pour but de corriger, s'il y a lieu, les foyers d'infestation trop élevés.
 
 

Dernière modification : 07/01/2021 15:32