Logo pour impression Bambousaie

Bambousaie

slider_bambousaie.jpg
Crédit photo : Flavien Durand 

Histoire de la collection

Avant d’être regroupés, les bambous étaient dispersés dans la zone réservée aux arbustes du Jardin botanique. N’ayant pas d’espace dédié, ils n’étaient pas mis en valeur et l’accueil de nouvelles espèces était problématique. En 2000, un agent passionné propose donc la création d’un espace spécifique afin de montrer la diversité, les particularités et l’esthétique de ces plantes fascinantes.

La collection aujourd'hui

Crédits photos : Flavien Durand et Nelly Garcia

Riche de 60 espèces, la bambousaie abrite une collection de bambous originaux. Semblant identiques, ils appartiennent en réalité à plusieurs genres très différents. Originaires principalement d’Asie, ils cohabitent tous grâce à la douceur du climat lyonnais. La plupart des espèces résistent à nos hivers, d’autres sont encore en acclimatation.

À ne pas rater

Le bambou noir (Phyllostachys nigra)

Crédit photo : Adobe Stock - Willy




Parcours de découverte

Le Jardin botanique propose un parcours de découverte de la Bambousaie à télécharger gratuitement.

Télécharger le parcours de la Bambousaie

Voir les autres parcours proposés




Les bambous

La croissance de ces herbes géantes est facilitée par des tiges creuses en sections, appelées chaumes. En conditions idéales, certaines peuvent croître jusqu’à 1 m par jour et donc atteindre rapidement des hauteurs impressionnantes. Les bambous ne craignent pas le vent car leurs fibres les rendent souples et leurs tiges creuses en font une plante légère. Il faut bien les surveiller dans les jardins car ils sont parfois très envahissants. Ils possèdent des tiges souterraines traçantes (appelées rhizomes) qui se développent rapidement, ce qui permet à la plante de coloniser facilement un milieu. Leur floraison, plutôt rare, signe généralement la mort de la plante.

Parmi les genres les plus répandus on retrouve :

- Les Phyllostachys : avec P. bambusoides cultivé pour ses turions (jeunes pousses) comestibles, P. nigra cultivé pour ses chaumes de couleur noire et dont la dernière floraison observée date de 1932.




- Les Fargesia : Ces bambous non traçants sont de plus e plus vendu en jardinerie. Ils comportent diverses espèces aux ports variés. Ce sont aussi des bambous rustiques comme F. nitida dont la floraison de 2004 mit en danger les pandas géants suite à la mort de la quasi-totalité des bambous de cette espèce.



- Les Sasa : ce sont des bambous très connus, de culture plutôt facile, souvent utilisés en plante couvre-sol car ils sont assez bas et très traçants. Certains arcs traditionnels japonais (yumi) sont confectionnés avec ces bambous pour leurs qualités dynamiques (flexibilité).


 

 

 

Dernière modification : 15/02/2021 16:46