Logo pour impression Serre de Madagascar et des milieux arides

Serre de Madagascar et des milieux arides

slider serre madagascar
 

Histoire de la collection

Auparavant, cette serre était utilisée par la direction des Espaces verts de la Ville de Lyon pour la production florale. En 2002, le Jardin botanique la récupère et l'aménage pour accueillir des plantes de milieux arides. Une partie des plantes malgaches présentées, d'origine nature, sont issues d'un sauvetage. En effet, elles proviennent d'une région de Madagascar où une parcelle de forêt sèche avait été défrichée pour faire de la culture. Les autres plantes sont des sujets, devenus trop imposants pour la culture en pot, provenant des collections du Jardin botanique (Jardin mexicain et ancienne Serre des plantes désertiques.

La collection aujourd'hui

Crédits photos : Michel Djaoui

Cette longue serre est ainsi divisée en deux parties, aux conditions climatiques similaires. Sur la gauche, la piquante diversité végétale d’Amérique centrale et, sur la droite, la flore particulière de Madagascar. Ces zones sèches concentrent une richesse extraordinaire de plantes xérophytes, adaptées au manque d’eau, aux ressemblances étonnantes.

À ne pas rater

L'uncarina de Grandidier (Uncarina grandidieri)

Crédits photos : Michel Djaoui

La couronne du Christ (Euphorbia milii) et l'aloès vrai (Aloe vera)

Crédits photos : Michel Djaoui et Frédéric Muller


Parcours de découverte

Le Jardin botanique propose un parcours de découverte de la Serre de Madagascar et des milieux arides à télécharger gratuitement. Ce parcours est accessible toute l'année en fonction des horaires d'ouverture des serres.

 

La Serre de Madagascar et des milieux arides en vidéo

 
 

Les plantes de milieux arides, des ressemblances étonnantes

Que l'on se trouve en Afrique ou en Amérique centrale, les plantes ont développé des adaptations similaires pour résister au fort ensoleillement et au manque d'eau.

On y retrouve souvent des plantes aux tiges anguleuses avec une disparition quasi systématique des feuilles, très souvent remplacées par des épines. Ceci limite ainsi les pertes d'eau par transpiration. Les tiges jouent alors le rôle des feuilles et assurent la photosynthèse, ce qui explique leur couleur verte due à la présence de chlorophylle.

Les tiges sont la plupart du temps renflées car leur tissu spongieux permet de conserver de l'eau pour résister aux périodes de sècheresse.

Alors, cactus ou euphorbe ?

Saurez vous les distinguer ? Les euphorbes (photo de gauche) présentent des épines toujours regroupées par 2 et totalement glabres (absence de poils). Les cactées (photo de droite) peuvent présenter de 2 à plus de 5 épines regroupées sur des coussinets poilus (les aréoles).

 

Dernière modification : 01/12/2022 09:15