Logo pour impression Jardin d'hiver

Jardin d'hiver

slider_jardin_hiver
Crédit photo : Flavien Durand 

Histoire de la collection

À la prise de fonction du directeur, M. Berthet, en 1964, il est décidé de mettre le Jardin botanique davantage en valeur en hiver. On décide donc de réduire la partie de l’école de botanique dédiée aux vignes et arbres fruitiers pour créer un nouveau jardin destiné à apporter de la verdure et des fleurs à la mauvaise saison.

On y plante donc des espèces aux floraisons décalées, beaucoup plus précoces que nos espèces locales. Certaines sont des cultivars (variétés créées par l’Homme à force de croisements), d’autres viennent d’Europe, d’Asie et même d’Amérique.

La collection aujourd'hui

Crédits photo : Léonce Carré et Nelly Garcia

La collection présente aujourd’hui environ 80 espèces dont la floraison est précoce (mars à avril) ou totalement hivernale (octobre à février). Toutes ces plantes ont pour point commun de résister à des froids allant jusqu’à -15°C. Elles sont originaires d’Asie (Cornus hongkongensis, Viburnum farreri, …), d’Europe (Erica carnea) ou encore des États-Unis (Symphoricarpos orbiculatus, Garrya elliptica).

On y rencontre notamment des plantes très connues des horticulteurs, tels les camélias (Camellia spp.), les bruyères (Erica spp.) ou encore les roses de Noël (Helleborus spp.), mais aussi des arbustes à floraison odorante comme le chimonanthe précoce (Chimonanthus praecox). Des espèces, comme le callicarpe (Callicarpa mollis) et le cornouiller mâle (Cornus mas), sont plutôt utilisées pour leurs fruits décoratifs apparaissant au début du printemps.

À ne pas rater

Le chimonanthe (Chimonanthus praecox) et la rose de Noël (Helleborus atrorubens)

Crédits photo : Léonce Carré et David Scherberich

Le callicarpe (Callicarpa giraldii) et un camélia (Camellia japonica 'Dulcis)

Crédits photo : Léonce Carré et David Scherberich



Les ornementales d’hiver

Contrairement à certaines idées reçues, ce n’est pas le changement climatique qui fait fleurir ces espèces en hiver. Leur floraison décalée est liée à leur origine géographique. Les plantes venant des climats méditerranéens fleurissent normalement en saison hivernale car les risques de dessèchement sont moindres. Celles originaires des forêts tempérées, comme en France, profitent certainement des éclaircies créées par la chute des feuilles en hiver pour assimiler plus d’énergie et fleurir. Celles venant des régions asiatiques fleurissent à la fin de l’été après la mousson, ce qui correspond chez nous à la période hivernale.

 

 

Dernière modification : 20/05/2020 09:36